top of page

Anjaliom | Blog

Yoga vs. Pilates, quelle différence?

Il m’arrive souvent, en tant que professeur de ces deux disciplines, que les nouveaux élèves (mais les anciens aussi) me posent cette question à un million de dollars : mieux le Yoga Iyengar ou le Pilates ? Quelle est la différence ? Quels sont les bénéfices de l’un et quels de l’autre ?





C’est une question compliquée. Ces deux techniques ont des origines extrêmement différentes et des bases culturelles très éloignées. En outre, pendant que le yoga Iyengar est une discipline complètement codifiée et enseignée de manière similaire un peu partout, un cours de « Pilates » aujourd’hui pourrait être tout et n’importe quoi, du cours de fitness à la musculation, puisque les entreprises de la forme se sont appropriées du nom Pilates pour vendre des produits qui n’ont rien à voir avec la méthode d’origine (un peu comme la pizza "napolitaine" qu'on trouve à Paris:).

Il est donc nécessaire ici de préciser qu’on parlera de Pilates en sous entendant la méthode classique du Matwork, exactement comme elle a été conçue par Joseph Pilates, et non pas des dérivés proposés par le marché.


Cela dit, je chercherai ici de mettre en relief les différences ainsi que des éventuels points de rapprochement entre le yoga Iyengar et le Pilates. Le schéma ci-dessus résout à grandes lignes mes observations.


Yoga Iyengar

Pilates sur tapis

Origines

​Le yoga Iyengar est une technique issue du hatha yoga (le yoga postural traditionnel indien). Il a été codifié par le maître BKS Iyengar (1918-2014).

La méthode Pilates, ou Contrologie, est une technique corporelle inventé par Joseph Pilates (1883-1967).

Principes

Le but du yoga Iyengar est l’intégration entre le mental, le corps et l’âme à travers un processus de discipline qui se concentre sur la pratique des postures (asanas) et des techniques de respiration (pranayama). La pratique constante et dédiée (abyasa) des postures devient un moyen d’accès au mental à travers le corps : ce qui s’aligne correctement dans le corps physique s’alignera aussi dans le corps mental.

La Contrologie, comme l’indique son nom, se base sur un contrôle actif du mental sur le corps pendant l’exercice.

Grâce à un entrainement ciblé, la création d’une auto-conscience qui soit capable de percevoir et contrôler les mouvements du corps devient possible. Un corps qui est harmonieusement connecté au mental est une source d’équilibre et de bien-être physique et psychique.

Technique

BKS Iyengar a « optimisé » la pratique des postures traditionnelles du hatha yoga pour augmenter leur efficacité et a introduit de nombreux supports (ceintures, briques en bois, etc.) pour les rendre plus accessibles ou en améliorer les effets. Il a aussi prolongé la durée du maintien des postures pour des résultats encore plus profonds sur la physiologie du corps et du mental. Un accent particulier est mis sur la pratique régulière des postures inversées (tête en bas), qui sont une autre marque de distinction du système Iyengar.

La pratique du yoga Iyengar est forte, puissante et exigeante au niveau physique autant qu’au niveau mental.

Jo Pilates fut l’inventeur de nombreuses machines d’entrainement dont la structure complexe aide la pratiquant à exécuter les exercices dans une pleine conscience de ses actions. À côté, il codifia des séries d’exercices « sans machine » (Matwork) à pratiquer en position le plus souvent allongée.

Les machines Pilates et le Matwork ont des mêmes principes techniques : le renforcement des muscles posturaux du « centre » corporel (abdominaux, fessiers, lombaires, adducteurs des cuisses…) et l’optimisation des mouvements du corps à partir du centre.

Conseillé à ceux qui...

  • Aiment une pratique exigeante, rigoureuse et précise, mais respectueuse du corps et non-agressive;

  • Ont besoin de corriger leur posture, voir de la changer radicalement ;

  • Ont envie de pratiquer à son propre rythme pour ressentir pleinement les actions du corps ;

  • Ont besoin de se renforcer physiquement et de fortifier leur muscles et articulations sans risque de blessure ;

  • Sont ouverts au changement et d’attitude humble et réceptive.

  • Ont envie de changer radicalement leur rapport au corps et de corriger leur posture;

  • Cherchent une pratique où le corps et le mental restent dans une connexion constante ;

  • Cherchent une pratique dynamique mais toujours « intelligente »: un "minimum d'effort pour un maximum de résultat" ;

  • Veulent se renforcer physiquement sans risque de blessure;

​Bénéfices sur le court terme

  • Amélioration générale de la souplesse articulaire et musculaire ;

  • perception accrue de la posture du corps et de ses actions ;

  • meilleur tonus musculaire, surtout des jambes et des bras, mais aussi des muscles de la colonne et du tronc ;

  • nette amélioration de la respiration ;

  • meilleures capacités de concentration et de relaxation.


  • Meilleur tonus musculaire, surtout de la sangle abdominale et des fessiers;

  • amélioration de la souplesse de la colonne, du bassin et de la hanche;

  • meilleure posture du tronc;

  • meilleure conscience et amélioration de la respiration et du geste respiratoire;

  • meilleures capacités de concentration et de relaxation.

​Bénéfices sur le long terme

  • Les bénéfices de court terme se renforcent de plus en plus en raison du temps dédié à la pratique ;

  • le mental devient plus clair, le sommeil s’améliore ainsi que la réponse aux stress ;

  • des bénéfices profonds sont ressentis au niveau de tous les systèmes du corps : musculaire, articulaire, squelettique, respiratoire, digestif, lymphatique, circulatoire, etc.

  • les bénéfices de court terme se renforcent de plus en plus en raison du temps dédié à la pratique ;

  • on observe une nette amélioration de la coordination, de la fluidité des mouvements et de l’équilibre général du corps : la pratique du Pilates affecte aussi positivement toute autre pratique corporelle et sportive ;

  • l’estime de soi est rehaussée et l’humeur plus stable.



Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page